accueil

retour

descriptif de la formation

M2 Lumière - Matière

http://

Hans LIGNIER

promotion 2001

Enseignant-chercheur

Assistant lecturer

J’ai été embauché en tant que maître de conférences à l’université de Paris-Sud XI (Orsay) en septembre 2009. J’y effectue un enseignement qui s’étend du L2 au M1 (actuellement électromagnétisme, optique (laser) et physique atomique). Cet enseignement se fait sous forme de cours, TD et TP.

Ma recherche s’effectue au laboratoire Aimé Cotton. Je travaille actuellement sur le refroidissement et le contrôle des états internes de molécules en vue d’application fondamentales (chimie froide, spectroscopie très haute résolution, opération quantique, régime corrélé). Mon travail est essentiellement expérimental.

Le point positif dans ce travail est la grande autonomie qui m’est laissée (que ce soit sur la question du temps comme sur la question des centres d’intérêts) et le fait de faire un métier qui plaît fondamentalement. Le point le plus négatif concerne certainement le temps dédié à l’administration de la recherche et de l’enseignement qui me parait trop important. Bien qu’on puisse admettre en partie la nécessité d’une telle charge, il est désespérant de constater que les dernières évolutions tendent à empirer la situation (à travers la recherche de moyens financiers, la gestion de contrats, etc.).

Salaire brut annuel moyen : 38 k€

Témoignage sur la formation

J’ai passé mon DEUG Science de la Matière à Bordeaux, puis mon deuxième cycle (Licence et Maîtrise de Physique) et le DEA LAMORA (2000-2001) à Lille. J’ai un peu du mal à juger le contenu de l’enseignement de l’époque. J’ai l’impression, surtout par comparaison avec d’autres Masters 2 que je vois actuellement, que l’enseignement en tronc commun n’était pas assez lié à l’actualité de la recherche. Il y avait tout de même de bons modules optionnels (Laser, Phénomènes non linéaires)

Parcours professionnel après diplomation

Après ma thèse de doctorat, j’ai effectué plusieurs post-docs : le premier à l’Imperial College (Londres, RU) pendant un an, suivi d’un autre au département de Physique de Pise (Italie) pendant deux ans et demi, et finalement post-doc d’un an en tant qu’ATER à Lille, dans mon groupe de thèse. J’ai été recruté à Orsay cette année-là.

Durée de recherche d'emploi : 0 mois

Contact : hans.lignier@u-psud.fr