accueil

retour

descriptif de la formation

M2 Lumière - Matière

Laboratoire Aimé Cotton

http://www.lac.u-psud.fr/spip.php?rubrique77

Maxence LEPERS

promotion 2005

Chargé de Recherche CNRS

Je travaille dans l’équipe « Théorie des molécules froides (Théomol) » du Laboratoire Aimé Cotton, à Orsay près de Paris.

En tant que physicien théoricien, mon travail est de modéliser, par des équations analytiques et des simulations numériques, les propriétés de la matière. Je m’intéresse tout particulièrement aux gaz ultra-froids d’atomes et de molécules diatomiques ou triatomiques. Par « ultra-froids », on entend des températures inférieures au milli-kelvin, et pouvant descendre jusqu’au nano-kelvin. Le comportement dynamique de ces gaz (interactions entre particules, collisions, stabilité) est décrit par les lois de la mécanique quantique. Mon but est de calculer ces propriétés (énergie d’interaction, taux de collisions élastiques, inélastiques ou réactives, ...) et de déterminer comment elles peuvent être contrôlées par des champs électromagnétiques externes.

Le travail de recherche est par nature collaboratif : différentes personnes apportent leur savoir-faire pour faire avancer un projet commun. Ces personnes peuvent appartenir à différentes équipes, théoriques ou expérimentales, française ou étrangères, parfois aussi du milieu académique ou d’une entreprise privée. Mon travail consiste en l’écriture de programmes ou en l’utilisation de programmes existants. Pour cela, un travail important de recherche bibliographique est nécessaire, pour savoir ce qui a déjà été fait par d’autres chercheurs, et pour s’en inspirer.

Une fois que nous avons obtenu un résultat intéressant, nous le publions, c’est-à-dire que nous le rendons accessible à la communauté scientifique. Pour cela, nous écrivons un article pour une revue spécialisée, où nous expliquons non seulement le résultat obtenu, mais aussi toute la démarche scientifique suivie pour l’obtenir (hypothèses, méthodologie théorique et/ou expérimentale, perspectives). Afin de faire connaître leurs travaux, les chercheurs se retrouvent aussi dans des congrès, où ils présentent ces travaux sous forme de conférence ou d’affiches.

Enfin, au fur et à mesure que notre carrière avance, nous sommes amenés à effectuer d’autres tâches, liées à l’animation ou à la gestion collective de la recherche. Par exemple, si nous souhaitons acheter du matériel (un laser pour les expérimentateurs), ou embaucher un doctorant ou un post-doctorant, il nous faut écrire un projet scientifique qui décrit les objectifs de cette demande, les résultats attendus, etc. Ce projet est ensuite examiné par l’agence de financement auquel nous l’avons soumis (ANR, Labex...); il peut être sélectionné ou rejeteé.

Le principal avantage du métier de chercheur, que nous choisissons souvent par passion, est le simple fait de pouvoir l’exercer. De plus le CNRS offre un grand espace de liberté, sur le choix de nos sujets de recherche, ou sur l’organisation des horaires, même si les contraintes sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses. Les métiers de Chargé et de Directeur de Recherche au CNRS d’une part, et de Maître de Conférences et Professeurs des Universités d’autre part, se font dans le cadre « sécurisant » de la fonction publique. Toutefois ces postes faisant l’objet d’une forte concurrence, plusieurs années de post-doctorat (CDD) sont souvent nécessaires pour les obtenir. Cela dit, ces post-doctorats représentent aussi une occasion de découvrir différents environnement de travail, en particulier à l’étranger, et de rencontrer de nombreuses personnes.

Salaire brut annuel moyen : 32 k€

Témoignage sur la formation

L’année de Master 2 offre la possibilité de suivre des enseignements spécialisés dans le domaine qui nous intéresse le plus. Elle offre aussi la possibilité de s’initier à la Recherche lors du stage en laboratoire. C’est toutefois une année exigeante avec un emploi du temps dense (modules scientifiques, stage, mais aussi module sur l’entreprise). Les notes et le classement à la fin du Master 2 sont très importants, car ils déterminent l’obtention d’une bourse de thèse, à Lille ou ailleurs.

Parcours professionnel après diplomation

Durée de recherche d'emploi : 0 mois

Contact :