Société Française de Physique

Un service de la section locale Nord -

 Pas de Calais - Picardie

Manips de démonstration

Ce service est encore expérimental, mais vous pouvez l'alimenter, les données ne seront pas perdues! Si vous constatez un bug ou pour toute suggestion, contacter directement Daniel Hennequin

Pour proposer une nouvelle manip ou modifier des informations que vous avez déjà soumises, merci de vous connecter en cliquant sur connexion dans le menu de gauche

Filtre :

Le stand

L'analyse des oeuvres d'art

SFP Nord Pas de Calais Picardie - Physifolies

Les experts des musées utilisent maintenant des techniques très sophistiquées pour analyser les oeuvres d'art, détecter les faux, reconstituer l'histoire d'un tableau, etc... L'une d'elles consiste à utiliser la lumière pour en apprendre davantage sur une toile. Et si vous faisiez ce travail d'expert chez vous? Avec un simple camescope grand public et un détecteur de faux billets à 5 euros, nous montrons comment faire une analyse spectrométrique dans l'infrarouge et l'UV, afin de détecter les traits de dessins et les repeints. C'est aussi l'occasion de se remémorer les principes utilisés par l'artiste pour créer sa palette de couleurs.

animation devant la chambre noire

La chambre noire

SFP Nord Pas de Calais Picardie - Physifolies

A la base de tout appareil photo, que ce soit un daguerréotype du 19ème siècle, un réflex argentique du 20ème siècle ou un appareil numérique du 21ème siècle, il y a la chambre noire. Et pour bien comprendre le principe de la prise de vue, nous en avons construit une à taille humaine. C'est donc à l'intérieur de la chambre noire que le public voit comment une image inversée de la scène extérieure se projette à travers un simple trou dans le mur de séparation.

Figure de diffraction des rayons X par la molécule d'ADN, enregistrée par Rosalind Franklin

La diffraction dévoile la forme de l'ADN

SFP Nord Pas-de-Calais Picardie - Physifolies

Une reproduction dans le visible de l'expérience de Rosalind Franklin, qui a permis de déterminer la forme en double hélice de l'ADN.

Un mirage gravitationnel

Les lentilles gravitationnelles : mirages dans les étoiles

SFP Nord Pas de Calais Picardie - Physifolies

Partenaires(s): Université de Liège (Belgique)

Einstein les avait prédites, elles ont été observées, et elles servent maintenant à détecter la présence de planètes autour d'étoiles lointaines. Mais qu'est qu'une lentille gravitationnelle ? Pour illustrer le principe d'une lentille gravitationnelle, nous simulons un astre lointain avec une lampe brillante ponctuelle. Le public regarde ce point lumineux à travers une lentille spéciale qui reproduit l'effet de lentille gravitationnelle. En bougeant la lentille par rapport à la source, on observe les différents effets présentés sur les photos issus des plus grands télescopes de la planète. Cette manip est maintenant souvent associée à la manip mirages optiques.

Mirage

Les mirages optiques

SFP Nord Pas-de-Calais Picardie - Physifolies

Cette manip illustre le principe du mirage, c'est à dire la déviation des faisceaux lumineux lors de la traversée de milieux subissant des gradients de température. L'illustration se fait avec un faisceau laser traversant du plexiglas. On peut à volonté appliquer un gradient de température sur le plexi, et voir ainsi en temps réel le faisceau se courber ou redevenir rectiligne.

Photo de la locomotive en lévitation

Le petit train à lévitation magnétique

SFP Nord Pas de Calais Picardie - Physifolies

Une illustration ludique des propriétés des supra-conducteurs et de la lévitation magnétique. Nous avons construit un petit train à lévitation magnétique. La piste est constituée d'aimants, et la petite locomotive contient un supraconducteur refroidi à la température de l'azote liquide. Lorsque le train est posé sur les rails, il flotte littéralement à quelques millimètres de la voie.

Vue de la manip

Refroidir les atomes par laser

SFP Nord Pas-de-Calais Picardie - Physifolies

Partenaires(s): Laboratoire de Physique des lasers, Atomes et Molécules (PhLAM)

Cette véritable manip de laboratoire redessinée pour pouvoir être présentée lors de nos expositions permet de voir des atomes refroidis à quelques millionièmes de degrés du zéro absolu, grâce à un piège magnéto-optique. Elle permet aussi de comprendre pourquoi ce type de manip peut contribuer par exemple à améliorer la précision des horloges atomiques ou des GPS.